Je partage avec vous, lecteurs mes lectures au sujets de l’avenir et du devenir de quelques langages de programmation

Quels sont les langages de programmation les plus utilisés par les développeurs et surtout quels sont ceux à « bûcher » pour trouver du travail et être bien payé ? Et, au contraire, quels langages sont en perte de vitesse et risquent d’être abandonnés à plus ou moins long terme ? C’est ce que nous allons voir dans ces lignes, non codées.

[…]

Les langages à éviter
S’il y a des langages à apprendre, il y a aussi des langages à éviter, au moins pour de nouveaux projets, en se basant sur la baisse constante de leur utilisation. Dans cette catégorie, il y a Ruby qui brille de moins en moins; Objective-C, remplacé pour la plate-forme Apple par Swift, CoffeeScript, Perl et bien sûr Java, mais à beaucoup plus long terme pour ce dernier – et seulement si la situation ne s’arrange pas. Ces langages ont tous vu leur pourcentage d’utilisateurs sur GitHub diminuer de manière significative au cours de ces dernières années. Celui qui a connu la plus forte baisse sur cette période, passant de la 2e à la 11e place entre 2011 et 2018, est Ruby. Il faut néanmoins rester prudent quant à l’interprétation de ces statistiques, car elles sont données en pourcentage de la base d’utilisateurs de GitHub, comme le fait si bien remarquer le sieur Ben Frederickson, développeur chevronné et blogueur. Cela ne veut donc pas forcément dire que la base d’utilisateurs de Ruby ou d’autres langages cités dans ces statistiques ait diminué en nombre global de développeurs ou de projets les mettant en oeuvre, mais surtout que leur part s’est réduite par rapport à l’ensemble des langages utilisés aujourd’hui. Ajoutons à cela que le nombre d’utilisateurs sur GitHub a, lui, été multiplié par plus de 20 entre 2011 et 2018. Le langage PHP est un de ceux qui illustrent parfaitement cet état de fait. Bien qu’ayant diminué en termes de pourcentage, son nombre d’utilisateurs ne cesse de croître.

Les remplaçants de fait
Il faut aussi signaler que certains nouveaux langages récupèrent quasi directement la base d’utilisateurs d’autres langages rendus obsolètes de par leur manque de puissance ou de fonctionnalités ou simplement par la volonté de l’éditeur ou de la principale plate-forme qui les emploient. C’est le cas pour le couple Objective-C/Cocoa, fer de lance du développement pour les machines Apple – plus particulièrement la plate-forme
iOS – que Apple a mis au banc pour le remplacer par Swift. Il en est de même pour CoffeeScript remplacé par TypeScript.

Les langages web
Les trois principaux langages front-end sont le HTML, le CSS et le Javascript. Quel que soit le langage back-end utilisé, ces trois langages sont quasi-incontournables – surtout le HTML – pour la présentation du contenu général. L’ensemble des navigateurs internet sont capables d’interpréter ces langages et de mettre en forme les pages qui en découlent.

RUBY
Ruby reste encore très employé par de grands sites tels que Airbnb ou Groupon. C’est un
langage orienté objet relativement facile à apprendre. Son célèbre framework de développement web, Ruby On Rails, l’a propulsé un temps en haut des outils de conception d’applications web haut de gamme. L’ensemble constitue toujours un bon environnement de développement web, mais d’autres technologies sont en train – ou l’ont déjà – supplanté.

PHP
Le nombre de logiciels opensource développé en PHP est plus que considérable. Ceux-ci permettent de créer pratiquement tout type de site internet très rapidement. Vous avez WordPress, Drupal ou Joomla pour les systèmes de gestion de contenu (CMS) les plus simples; Woo-Commerce, Magento ou Prestashop pour créer des boutiques en ligne; ou encore PhpBB pour des forums. Autre avantage et non des moindres du PHP: quasiment tous les hébergeurs le proposent et son coût d’utilisation est bien souvent le plus faible. Le PHP reste donc le principal outil de conception de sites internet dits standard. WordPress est le CMS le plus utilisé au monde! La principale force du PHP est sa formidable adaptation aux SGBDR (Systèmes de gestion de bases de données relationnelles) client-serveur, et en particulier à MySQL et ses forks comme MariaDB.

JAVASCRIPT
Le JavaScript reste de loin le langage le plus utilisé pour le Web. C’est certainement dû au fait que ce langage s’accouple parfaitement avec d’autres technologies web auxquelles il sert de « ciment ». Il arrive toujours dans le trio de tête – avec le HTML et le CSS –, car il propose une interface simple et facile à manipuler avec une multitude de fonctionnalités et des frameworks front.
Il est difficile de s’en passer pour le développement web tant il est complet. Ce langage de programmation permet d’ajouter du dynamisme à une page HTML. Sortant de son cadre initial, le Javascript est de plus en plus employé pour la programmation back-end avec l’apparition des serveurs Node JS. Il est aussi un bon langage d’apprentissage pour les débutants en programmation. Bref, le Javascript est vraiment un des langages à apprendre pour faire du développement web. Son intégration native dans les navigateurs a fortement contribué à son succès. Il est donc le langage par défaut pour le développement front-end pour la partie interactive. C’est aussi un très bon langage pour créer des applications natives à la fois pour iOS et Android. Là encore, son interpréteur est installé partout, sur tous les appareils mobiles, ce qui le rend idéal pour créer des applications multi platesformes. Plusieurs frameworks tels que Angular ou React permettent d’améliorer ses possibilités.

TYPESCRIPT
Ce langage libre et open-source créé par Microsoft peut parfaitement remplacer le JavaScript dont il constitue un surensemble typé. Bien qu’il demande encore un peu plus de stabilité côté versionning, il s’est déjà fait un nom dans la sphère du développement
web et ne cesse de croître en nombre d’utilisateurs et de sites.

L’Informaticien n°172 − Novembre 2018

http://www.limko.cm/wp-content/uploads/2020/05/programming-1024x719.jpghttp://www.limko.cm/wp-content/uploads/2020/05/programming-150x150.jpgGilles TounsiInternetlangages,programmationJe partage avec vous, lecteurs mes lectures au sujets de l'avenir et du devenir de quelques langages de programmation Quels sont les langages de programmation les plus utilisés par les développeurs et surtout quels sont ceux à « bûcher » pour trouver du travail et être bien payé ? Et,...