Dans les quartiers difficiles où les constructions n’ont pas été précédées par l’aménagement d’un réseau de conduite en eau potable offrent des images saisissantes de la réalité. L’eau dans ce cas n’est pas potable. Un puits est aménagé devant le domicile du propriétaire. Cette initiative est collective parfois sur le plan de la consommation parce que les voisins qui ne peuvent pas se faire creuser un lieu de collecte d’eau s’en procure chez ce voisin. L’eau se consomme en fonction des revenus. Ceux qui ont plus de moyens consomment de l’eau minérale dont la réclame se fait à coût de millions de Francs CFA sur des plaques publicitaires géantes. Les moins nantis se débrouillent avec de l’eau de forage dont consommation est pour un public au rythme de gobelet de 25 FCFA, 50 FCFA voire 100 FCFA (entre 5 et 15 centimes d’euros)