L’alimentation en Afrique couvre aussi la consommation du lait importé principalement. La production locale est embryonnaire et non industrialisée du moins dans la plupart des pays d’Afrique au sud du Sahara tel que le Cameroun. Ici, nous avons la vente du lait dans les marchés de Yaoundé. Cette activité nécessite un pousse-pousse pour y placer du lait. Ce lait très prisé par les populations a pour nom : Dakéré ou Kossam. La culture à la consommation du lait passe par du lait venu des grandes firmes européennes comme Lait de France. Les panneaux solaires photovoltaïques installés à l’avant du pousse-pousse alimente un lecteur musical pour animer les heures de ventes Le lait est placé dans des glacières d’une capacité de 30 litres chacune pour ce cas. Les prix vont de 100 FCFA (15 centimes d’euro) dans de petits gobelets à 1500 FCFA (2,30 euros environ) pour 1 litre de lait. Les vendeurs ont des glacières adaptées pour aller proposer du lait même dans les quartiers inaccessibles au pousse-pousse.