L’immortalité se construit avec les outils du numérique pour continuer d’exister

L’immortalité est un sujet sinon le seul à n’avoir pas encore été soldé par l’homme. Les progrès technologiques ont permis de conquérir l’espace, la lune, les planètes…sauf celui de l’immortalité à l’état naturel. Dès lors, l’approche que nous pouvons avoir de l’immortalité se résout grâce aux technologies valorisant du contenu crée par les utilisateurs pour les utilisateurs (lien). Permettre à l’homme de continuer à vivre même après sa mort semble avoir trouver des solutions. L’une des lois de l’informatique est le stockage. Les capacités de stockage double chaque année selon la loi de Morris d’où la baisse du coût de stockage. Les plateformes numériques, les outils des technologies numériques s’en servent pour inventer la vie au delà de mettre du contenu.

Si nous acceptons que Shakespeare, Rembrandt, Newton, Chinua Achebe, Francis Bebey, Gervais Mendo Ze sont immortels parce qu’ils ont enregistré leurs idées, leurs travaux, leurs recherches dans des livres ou des supports tels que les tableaux ou les oeuvres musicales, c’est une façon même sans le savoir de vérifier la loi sur le stockage qui se décline dans ce cas sur des supports différents en version papier, bois ou audio.

Il nous arrive souvent de se souvenir de la voix d’une personne décédée qui vous était chère et avec qui vous partagiez votre vie au quotidien. De nous jours, il est possible d’enregistrer tout sur vous sous forme de son, de vidéo, de photo ou de document. Les capacités de stockage ayant évolué vous permettent de vous immortaliser dans le temps à l’infini et parfois les plateformes vous donnent le pouvoir de créer un héritier ou légataire qui continuera à administrer vos comptes ou votre profil après vous.

Deux tendances se dégagent : l’immortalité unidirectionnelle où vos données sont lues par des générations futures sans interaction de leur part, et l’immortalité bidirectionnelle où les générations futures où d’autres personnes continuent d’échanger avec vous par le biais des avatars logés dans ces plateformes numériques. Un personnage comme vous est recrée avec votre voix, vos humeurs, vos coups-gueules et les algorithmes vous re-inventent pour continuer à échanger avec vos proches vivant et tuer la mort par ce fait (Dos Santos) que ce soit dans un sens comme dans l’autre.

Hans Morovec, chercheur en robotique et en Intelligence artificielle né en 1948, prédit que les robots d’ici 2040 seront aussi parfaits que les hommes si bien que les avatars ne seront plus différents des personnes actuelles vivantes.

Toutefois, cette nouvelle tendance à vouloir tuer la mort à tout prix et aux prix des nouvelles technologies posent des problèmes de préservation de la mort du défunt. En effet, les défunts ayant aussi des droits, comment leurs droits seront-ils préservés? Si nous admettons qu’une lettre amoureuse ou une vidéo d’un ébat sexuel du défunt soit diffusé sur la plateforme par lui-même de son vivant et qu’un tiers y accède après son décès. Une grosse question se pose : Qui pourra voir quoi, quand et comment?

https://www.limko.cm/wp-content/uploads/2020/11/Immortel-Jose-Rodrigues-Dos-Santos.jpghttps://www.limko.cm/wp-content/uploads/2020/11/Immortel-Jose-Rodrigues-Dos-Santos-150x150.jpgGilles TounsiMon Actuimmortel,numériqueL'immortalité se construit avec les outils du numérique pour continuer d'exister L'immortalité est un sujet sinon le seul à n'avoir pas encore été soldé par l'homme. Les progrès technologiques ont permis de conquérir l'espace, la lune, les planètes…sauf celui de l'immortalité à l'état naturel. Dès lors, l'approche que nous pouvons...