Calibra et Libra, les instruments de Cryptomonnaie de Facebook

2019 le 18 juin Facebook a rendu public la création de Libra sa propre cryptomonnaie qui devra être utilisable au cours du premier semestre 2020. Cette devise virtuelle sera utilisée comme moyens de paiement sur plusieurs sites web marchands. Facebook entend peut-être aussi révolutionner le secteur du e-commerce. Ceci vient après la création de près de 1 500 cryptomonnaies en circulation. Ces derniers n’ont pas eu autant d’effet que Libra, le nom de la marque dédiée à la cryptomonnaie crée par Facebook.

Lire: Qu’est-ce que la cryptomonnaie

Libra sera cette monnaie qui servira à payer des services ou acheter des biens sur Internet. Avant de se décider à se lancer dans cette nouvelle voie, Facebook compte capitaliser sur ses 1,7 milliards d’utilisateurs de son réseau social. Ceci sera pour lui une bonne base pour déployer et vulgariser cette devise. Du coup, le secteur bancaire classique et divers gouvernements ont réagi à cette annonce. Mais, la plus surprenante réaction est celle de Chris Hughes le Cofondateur de Facebook. Dans un article publié par le Financial Times, il fait part de sa vive inquiétude sur le fait que cette monnaie pourrait chambouler le système bancaire traditionnel et menacer ainsi les banques centrales. « Si les autorités de régulation dans le monde n’agissent pas maintenant, il pourrait être rapidement trop tard ». Seulement, le système qui gère la cryptomonnaie n’est pas régulé. Aucune autorité de régulation financière n’intervient dans les transactions. Certaines autorités en Europe voient en cette monnaie, un moyen de constituer un important stock de devises qui viendrait à concurrencer les monnaies émises par les banques centrales.

Pour le moment, les plateformes sur lesquelles cette devise pourrait être utilisée restent encore à définir. L’on voit déjà une grosse mise à jour des produits Facebook pour faciliter les transactions. Libra pourra être échangé entre les utilisateurs de WhatsApp, Messenger en tant qu’application indépendante via un portefeuille électronique ultra sécurisé dénommé Calibra fonctionnant sur la technologie Blockchain : une base de données distribuée et sécurisée qui renferme toutes les transactions.

Calibra est une application dédiée pour stocker les unités et assurer les transactions. Ces deux instruments assurent déjà le minimum pour que Facebook fasse sa rentrée dans le segment de la devise numérique. Un mois jour pour jour, le 16 juillet 2019, le comité du sénat américain pour le secteur bancaire a annoncé la tenue d’une audition sur le projet de Facebook. Au cours de cette audition, l’accent a été mis sur la protection des données personnelles. Facebook entend rassurer ses utilisateurs sur la sécurité de Calibra pour les paiements mobiles. On peut imaginer que la géolocalisation sur mobile pourra jouer un rôle déterminant pour détecter un paiement dans un pays ou une ville ne correspondant pas la localisation de l’internaute. Une sorte de démasquage des internautes qui utilisent des services pour masquer leurs localisations exactes et se faire attribuer des localisations là où ils ne se trouvent pas.

Le site Techcrunch qui a commis un article sur les points forts de cette audition ne manque pas de parler de questions sans réponses de la part du Président de Calibra David Marcus. « Le président Crapo a demandé si Facebook collecterait des données sur les transactions effectuées avec Calibra sur Facebook, par exemple lorsque les utilisateurs achètent des produits à des entreprises qu’ils découvrent via Facebook. Marcus a simplement noté que Facebook laisserait toujours les utilisateurs payer avec des cartes de crédit et d’autres supports, ainsi que Calibra. Cela signifie que même si Facebook peut ne pas savoir combien d’argent se trouve dans le portefeuille Calibra d’une personne ou dans ses autres transactions, il peut également savoir combien il a payé et ce qu’il advient si cette transaction s’effectue sur ses réseaux sociaux. »

Libra en dehors d’être une monnaie est une association à but non lucrartif qui regroupe 27 partenaires de haut vol spécialistes du paiement et des réseaux dont Visa, Mastercard, PayPal et Stripe, les opérateurs télécoms Iliad-Free et Vodafone, les plateformes de VTC Uber et Lyft, mais aussi Booking, eBay et Spotify, le site d’achat-vente de cryptomonnaies Coinbase, les fonds de capital-risque Andreessen Horowitz et Union Square Ventures. Tous ont investi dix millions de dollars, pour lancer Calibra et Libra « une monnaie digitale accessible à tous ». Et comme vous l’avez remarqué, il n’y a aucune banque.

http://www.limko.cm/wp-content/uploads/2019/07/libra-facebook-cryptomonnaie.jpghttp://www.limko.cm/wp-content/uploads/2019/07/libra-facebook-cryptomonnaie-150x150.jpgGilles TounsiInternetMon ActuCalibra,cryptomonnaie,devise,Facebook,internet,Libra,monnaieCalibra et Libra, les instruments de Cryptomonnaie de Facebook 2019 le 18 juin Facebook a rendu public la création de Libra sa propre cryptomonnaie qui devra être utilisable au cours du premier semestre 2020. Cette devise virtuelle sera utilisée comme moyens de paiement sur plusieurs sites web marchands. Facebook entend peut-être...