23 février 2024
Catastrophes Haiti
SIG Géomatique

Schéma universel de lutte contre les risques et les catastrophes naturelles – 2

Les phases Pendant et Après la catastrophe sont celles où on gère une catastrophe naturelle qui est apparue

Une catastrophe est une situation de crise plus ou moins grave, provoquée par la projection d’un phénomène naturel plus ou moins brusque qui engendre des pertes et dommages plus ou moins importants sur l’environnement, les personnes et les biens (Zoning 2018, Université de Yaoundé I).

La phase d’avant la catastrophe permet de gérer le risque afin de minimiser les dégâts lors de la catastrophe qui survient. Les glissements de terrains, les inondations, les tremblements de terre, les éboulements de terrain et plus récemment encore les tsunamis sont les exemples les plus courants de catastrophes naturelles.
Dans un post précédent, nous avons parlé de la phase Avant avec des outils comme le PPR (Plan de Prévention des risques). Aujourd’hui, nous allons parler de la phase Pendant la catastrophe et de la phase Après.

La phase Pendant
Dans cette phase, on gère la catastrophe elle-même. Il n’y a plus d’alerte à déclencher. Cette phase est la mise en œuvre du plan d’urgence si on en a élaboré un. La gestion universelle de la catastrophe elle-même prévoit trois principaux types d’actions:

  • Il y a les actions d’évacuation du site de la catastrophe qui peut s’effectuer entre l’alerte et le début de la manifestation de la catastrophe.
  • Il y a les actions d’autoprotection qui consiste à se protéger soi-même. Cette phase d’autoprotection est contenu dans le document du plan d’urgence élaboré par les autorités ou bien par la cellule de crise. Cela peut être des abris ou des équipements spéciaux à arborer pendant la catastrophe.
  • Il y a les actions d’intervention. Elles comprennent les forces extérieures comme de l’aide humanitaire venant des pays amis ou voisins ou encore des organismes internationaux. Le plan ORSEC -Plan d’Organisation des Secours d’Urgence- est déclenché par les autorités administratives et politiques après évaluation générale du sinistre en fonction de l’ampleur de la crise.
    Pendant cette phase d’intervention qu’elle vienne de l’extérieur ou de l’intérieur le déploiement des équipes de secours caractérisé par le sauvetage et la récupération de personnes en difficultés. Souvent, il s’agit des personnes coincées dans les décombres. L’administration des soins d’urgence aux blessés, l’évacuation rapide vers les centres d’urgences les mieux adaptés pour la prise en charge. La récupération et l’ensevelissement des cadavres. L’application des mesures d’hygiène et la disponibilité de l’eau pour éviter les épidémies.
    Enfin on peut penser à protéger les décombres ou les restes des biens contre les vandales et les cambrioleurs.

Une mesure générale qui s’applique couramment quand il y a tremblement de terre, c’est de couper l’électricité dans la secteur concerné. Cet acte permet de limiter les risques d’électrocution dû à l’arrachement des câbles électriques de leurs supports.

Opération d’après catastrophe en Haiti

La phase d’après
C’est la phase du relèvement ou de la réhabilitation au cours de laquelle il faut faire l’évaluation des dégâts et d’essayer de soutenir sur divers plan matériels, psychologique, sanitaires les personnes sinistrées.
La phase d’après, c’est aussi l’ensemble des opérations qui consiste à évaluer les dégâts enregistrés. Ces derniers sont composés de dégâts corporels et psychiques. Des pertes en vies humaines et en bien matériels.
Une cellule de crise est mise sur pied pour suivre l’assistance multiforme aux sinistrés et leur réinsertion sociale. On a aussi la restauration ou la reconstruction des biens matériels et immeubles détruits par la catastrophe. Dans l’optique de l’après catastrophe, il faut revoir la mise en place du réajustement ou du renforcement des dispositifs des mesures de sécurité pour apporter une réponse plus efficace à des événements futurs.

La problématique de la gestion d’un milieu à risques dans la région de montagnes obéit à une phase à trois temps:

  • Avant, pour la gestion du risque afin de minimiser l’impact lors de la survenue de la catastrophe.
  • Pendant, pour la gestion de la catastrophe avec l’intervention des équipes de secours.
  • Après, pour la reconstruction et la ré-insertion des personnes sinistrées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Certifications

You cannot copy content of this page / Veuillez saisir ce que vous souhaitez copier.

error: Content is protected !!