Une solution pour aménager les espaces appartenant aux collectivités territoriales décentralisées dans le cadre d’un mémoire de Master.

La notion d’infrastructure regroupe l’ensemble des installations, des équipements permanents et fixes qui conditionnent le fonctionnement d’un organisme ou d’une entreprise, l’activité économique d’une région ou d’un pays (CNRTL, 2012). Elles sont financées par des fonds publics mais aussi parfois, par des fonds privés. Dans cette notion, il est important de mentionner que les équipements renvoient aux immeubles et installations nécessaires à la vie d’une collectivité. On dira souvent que la ville est équipée en infrastructures routières, hospitalières, culturelles ou autres. Un équipement est caractérisé par sa forme ou son faciès, sa typologie, sa superficie et son emprise au sol entre autre. Les infrastructures quant à elles, qui représentent l’ensemble des équipements pour un secteur d’activités sont caractérisées par leur forme, leur distribution faciale et leur morphologie. On dira souvent que la ville est équipée en infrastructures routières, hospitalières, culturelles ou autres. Un équipement est caractérisé par sa forme ou son faciès, sa typologie, sa superficie et son emprise au sol entre autre. Les infrastructures quant à elles, qui représentent l’ensemble des équipements pour un secteur d’activités sont caractérisées par leur forme, leur distribution faciale et leur morphologie.

La nécessité d’avoir une connaissance optimale pour l’exécutif communal de la mairie de Yaoundé 5e ou les populations est impérative. Connaitre le milieu dans lequel nous évoluons et pouvoir l’indiquer à quelqu’un d’autre facilite nos déplacements et permet de s’orienter plus aisément. On évite ainsi les pertes de temps, le gaspillage des ressources et la diminution des risques est perceptible. Ce qui rend nos mouvements précis dans l’arrondissement en évitant par exemple de s’adresser à n’importe qui pour avoir un renseignement. On peut rester dans son bureau ou chez soi et retrouver déjà où se situe un restaurant, une église ou un supermarché et connaitre la distance qu’on aura à parcourir pour y arriver. Ceux qui viennent d’un autre arrondissement pourront aisément localiser les stades de football dans lesquels ils veulent, s’y rendre et connaitre aussi les distances entre un stade et la pharmacie la plus proche ou bien un hôpital et les pharmacies de l’arrondissement. Ce sont ces différentes préoccupations auxquelles nous allons apporter des réponses.

La nécessité d’avoir une connaissance optimale pour l’exécutif communal de la mairie de Yaoundé 5e ou les populations est impérative. Connaitre le milieu dans lequel nous évoluons et pouvoir l’indiquer à quelqu’un d’autre facilite nos déplacements et permet de s’orienter plus aisément. On évite ainsi les pertes de temps, le gaspillage des ressources et la diminution des risques est perceptible. Ce qui rend nos mouvements précis dans l’arrondissement en évitant par exemple de s’adresser à n’importe qui pour avoir un renseignement. On peut rester dans son bureau ou chez soi et retrouver déjà où se situe un restaurant, une église ou un supermarché et connaitre la distance qu’on aura à parcourir pour y arriver. Ceux qui viennent d’un autre arrondissement pourront aisément localiser les stades de football dans lesquels ils veulent, s’y rendre et connaitre aussi les distances entre un stade et la pharmacie la plus proche ou bien un hôpital et les pharmacies de l’arrondissement. Ce sont ces différentes préoccupations auxquelles nous allons apporter des réponses.

La solution qui consiste à géolocaliser ces équipements visera à apporter de la connaissance sur les infrastructures et les équipements de cette commune. Cette connaissance permettra des prises de décisions stratégiques sur l’aménagement du territoire de la commune. Un récepteur GPS sera utilisé pour prendre les points précis représentant les coordonnées géographiques de type Longitude – Latitude et Altitude de chaque équipement. Ces coordonnées ont été exprimées en Degrées Decimaux (DD) on aurait pu choisir une autre unité d’expression. La méthodologie consiste à utiliser un logiciel SIG à l’instar de ArcMap ou QGis pour projeter les points représentant la localisation précise des infrastructures sur un fond de carte importée depuis Google Maps. Cette géolocalisation permet de résoudre plusieurs problématiques. Est-ce que l’installation des équipements respecte les normes environnementales ? Quelles sont les infrastructures manquantes dans notre commune ? Une cartographie de ces infrastructures permet de ressortir un inventaire des infrastructures disponibles dans le territoire. La cartographie des équipements de l’arrondissement fait observer un horizontalisme du bâti en direction de la partie nord de ce territoire qui est timide. En effet, la partie Sud, la plus équipée en bâtiments sont des domiciles privés. L’extension de la commune se fait vers la partie Nord en allant vers la ville de Soa. On note dans cette partie, sur la carte des infrastructures, un nombre avancé de puits d’eau ou de forage dans les domiciles privés qui atteste que le réseau en adduction d’eau n’est pas encore disponible. On peut donc déduire que cette zone n’est pas équipée en infrastructures en eau par les entreprises en charge de l’énergie.

La majorité des infrastructures est située le long des voies de communications principales. Elles sont mixtes car elles sont produites par l’Etat et ses démembrements d’une part, et proviennent d’autre part des activités des particuliers du secteur privé. Le secteur privé est celui qui a le plus d’infrastructures. Cette production des activités permet de créer des biens et des services comme des établissements scolaires, des centres hospitaliers, des pharmacies ou bien des restaurants. Les bordures des voies de communications sont prisées pour y installer une infrastructure permettent aux habitants de la commune d’y accéder plus facilement.  On voit bien cela avec le Centre Hospitalier d’Essos, l’Hôpital Général de Yaoundé et l’hôpital Gynéco-obstétrique de Yaoundé qui sont des infrastructures créées par l’Etat. Nous ne parlerons pas de la position de ces trois hôpitaux de références distantes de moins de 250 mètres chacune et regroupés tous au même lieu. Ce qui pose un problème de distribution des équipements de santé dans cette commune. La distribution des équipements dans l’espace de la commune de Yaoundé 5e, renvoie au principe d’installation d’équipements de façon équilibrée. Nous y reviendrons dans un prochain post sur notre blog.

La localisation de certaines infrastructures fait observer que la position de celles-ci n’obéit pas à la loi sur l’implantation des infrastructures propre à chaque secteur d’activités. Dans le secteur de Mfandena au lieu-dit Oilybia, on remarque une station-service à proximité d’une zone de taxi avec un public qui attend des taxis ou des bus. Cette zone est entourée de points de loisirs en termes de cafés, restaurants, de bars d’où des questionnements sur la position des stations-services dans l’arrondissement. Il y’a la création des marchés spontanés sur la voie publique. Les voies principales reliant le carrefour Nkolmesseng au Lycée de Nkolmesseng sont obstruées par un marché communal spontané. On observe cela aussi au niveau de Ngousso en empruntant la voie de communication principale qui relie Oilybia eu lieu-dit Tradex éleveur avec un marché spontané de vivres entre deux stations-services Total. Ce qui pose tout de même un problème d’insécurité alimentaire. Il y a dans ce contexte des Stations-services (carburants) à côté des sociétés de production laitière avec pour conséquences des risques de pollution des produits. Il y a les usagers qui marchent ou traversent ses huiles de vidanges et qui vont rentrer dans la laiterie ou dans d’autres endroits. idem pour les voitures. Il y a les huiles de vidanges d’une station-service qui polluent l’environnement si elles ne sont pas canalisées par les services de la station vers des endroits de regroupements.

Position antinomique de deux stations services
Position antinomique de deux stations services
(C)Gilles Tounsi, 2019

Nous proposons à la commune de faire l’état des types d’infrastructures manquantes pour développer sa commune. Cet état devrait passer par un inventaire des types d’infrastructures à trouver impérativement dans la commune ainsi que leur position et leur installation sur le sol. Cet inventaire d’infrastructures a pour but de faire ressortir le manque criard d’infrastructures de loisirs tels que les parcs et les aires de jeux. Il en va de même pour les infrastructures de tourisme telles que les places portant les noms des héros ou des monuments dédiés à leur mémoire.  D’autres infrastructures en eau comme les forages et bornes fontaines sont insuffisantes. Toutes les voies de communication de quartiers ne sont pas aménagées. Il est urgent de porter cette remarque à l’exécutif communal afin qu’il puisse équiper la commune. L’autre aspect concerne l’aménagement de la commune afin de disposer en ordre les équipements. Cette disposition qu’on devra observer avant d’installer un équipement permet d’éliminer les positions antinomiques entre les équipements, les habitats, les populations et les services publics et privés. On protégera ainsi l’environnement et accentuera la sécurité des biens et des personnes.

Un inventaire des infrastructures est important pour :

  • Mettre en relief les infrastructures de loisirs manquantes
  • Proposer les infrastructures de tourisme
  • L’aménagement des voies de communications dans les quartiers
  • Ajouter les infrastructures en eau (forages et bornes fontaines publiques)
  • La position des marchés agricoles éloignés des stations distributions des produits pétroliers dénommés « stations-service »
  • La création des marchés des marchés communaux et l’aménagement de celles existantes. On peut prendre le cas du marché de Fougerolles et celui de l’entrée de Nkolmesseng coté Santa Lucia.
  • Repenser la position des « stations-services » ou de toute autre infrastructure en respectant la règlementation en vigueur
Photo: Gilles Tounsi, 2019

La cartographie et les Systèmes d’Information Géographique (SIG) sont au service de l’Aménagement durable des territoires. Cette discipline est enseignée au Cameroun dans les Universités publiques et privées et les écoles d’ingénieurs toutes arrimées au système LMD (Licence-Master-Doctorat).

Le jury de ce Master:
– Pr Paul Tchawa, Président
– Pr Ojuku Tiafack, Rapporteur
– Dr Hyppolite Tapamo, Examinateur

http://www.limko.cm/wp-content/uploads/2019/08/Station-Antinomique.jpghttp://www.limko.cm/wp-content/uploads/2019/08/Station-Antinomique-150x150.jpgGilles TounsiSIG GéomatiqueGeographie,Geomatique,infrastructures,mairie,MasterUne solution pour aménager les espaces appartenant aux collectivités territoriales décentralisées dans le cadre d’un mémoire de Master. La notion d’infrastructure regroupe l’ensemble des installations, des équipements permanents et fixes qui conditionnent le fonctionnement d'un organisme ou d'une entreprise, l'activité économique d'une région ou d'un pays (CNRTL, 2012). Elles sont...