14 juin 2024
Satellite forest
SIG Géomatique

La télédétection pour mieux appréhender les forêts et les espaces forestiers

Lancement Satellite

The satellite lifts-off from the launch pad in Baikonur. (C)EUMETSAT

Etudier le milieu forestier, c’est chercher à comprendre sa structure, sa mise en place, son évolution et sa résilience c’est-à-dire, la capacité qu’un milieu forestier a à résister à l’action de l’homme en se régénérant. On observe aujourd’hui le recul des forêts surtout en milieu tropical et équatorial qui est en quelque sorte une tendance globale. Cette transformation est le fait des activités liées à l’homme. On parle de transformation par humanisation des forêts : les forêts ont cessé d’être naturel parce qu’on a à faire aux entités anthropiques ou humanisées. Les forêts vierges (on ne sait plus là où elles se trouvent), pour être plus concret, on utilise beaucoup plus l’expression forêt mature parce que ces forêts vierges ont subit entres autres beaucoup de modifications.

Toutes les modifications opérées dans le milieu forestier y compris les aménagements forestiers, les plans de zonages et les plans d’aménagements ne sont visibles qu’à l’extérieur de la forêt. le domaine des forêts est le domaine d’excellence des technologies à l’instar de la télédétection, la cartographie et les Systèmes d’Information Géographique (SIG). Il faut adopter la vision de l’extérieur vers la vision de l’intérieur ou la vision de dedans et la vision de dehors (NGOUFO, 2018). Avec la télédétection, on explore la forêt de l’extérieur sans y être. Si on vous met dans la forêt, vous ne voyez plus rien. Il est nécessaire de sortir de la forêt pour mieux l’étudier et mieux l’appréhender. Cette vision de l’extérieur par les technologies spatiales permet de voir les grands ensembles de la forêt. On peut évoquer ici la forêt mature, la forêt jeune, les zones de déforestation, le calcul des superficies et les zones de reboisement et d’autres ensembles du couvert végétal.

La télédétection est l’acquisition d’informations sur des objets ou des phénomènes sans contact physique avec eux. La vision de dehors des espaces forestiers par les outils de la télédétection se caractérise par les capteurs embarqués sur des satellites de télédétection. Ces capteurs d’acquisition ont des fonctions différentes selon leur portée ou la résolution spatiale.
Les propriétés des capteurs que ce soit pour les capteurs optiques ou radars sont:
– la résolution spatiale
– la résolution spectrale
– la résolution radiométrique
– la résolution temporelle.
Nous nous intéresserons à la résolution spatiale qui diffère selon les objectifs que lui assignent les missions du satellite. La résolution spatiale correspond à la longueur des côtés des pixels de l’image exprimée en pixel. La mission EOS embarque le capteur MODIS (Moderate-Resolution Imaging Spectroradiometer) dans les satellites Terra et Aqua.
Ces capteurs d’acquisition ont des fonctions différentes selon leurs portées ou leurs résolutions spatiales. Cette dernière diffère selon les objectifs que lui assignent les missions du Satellite. La mission EOS, Earth Observing System embarque le capteur MODIS dans les satellites Terra et Aqua. Ce capteur a une résolution spatiale de 250 m * 250 m, 500 * 500m ou 1000 m * 1000 m avec la dimension d’une scène de 2300 km x 2300 km. L’ une de ses missions est de couvrir les grandes étendues de végétation comme la forêt, la savane ou tout autre type de végétation. On dit qu’il sont des capteurs à basse résolution spatiale. Par contre, le capteur ETM (Enhance Thematic Mapper) de Landsat dispose d’une résolution spatiale de 30 m x 30 m avec la dimension d’une scène de 185 km x 172 km ou bien le capteur HRV (Haute Résolution Visible) de Spot d’une résolution spatiale de 20m x 20m, on dit qu’ils sont des capteurs à haute résolution spatiale. Avec cette dernière, on peut observer des pans de forêts avec une précision pour faire ressortir après traitement de l’image des zones à reboiser ou des espaces forestiers victime de la déforestation ou de la dégradation du couvert végétal.

La vision du dehors qu’on a des espaces forestiers se fait par des satellites de télédétection. Cette technique est la manière la plus sophistiquée de percevoir la forêt, de la contrôler et d’en assurer le suivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Certifications

You cannot copy content of this page / Veuillez saisir ce que vous souhaitez copier.

error: Content is protected !!