14 juin 2024
Zone agro-écologique Cameroun
SIG Géomatique

Les différentes zones agroécologiques du Cameroun

Ces zones au nombre de cinq constituent des entités géographiques de référence pour le climat et les activités.

Les cinq zones agro-écologiques du Cameroun sont définies sur la base de leur caractéristique écologiques, édaphiques et climatiques. Les divisions du Cameroun en cinq zones tient du fait de la variabilité du climat de ces trois caractéristiques du Nord au Sud du pays en passant par le littoral et les Hautes terres de l’Ouest.
Ces zones agro-écologiques sont :

  • La zone soudano-sahélienne – Régions Nord et Extrême-Nord
  • La zone des hautes savanes guinéennes – Plateau de l’Adamaoua et une partie de la région de l’Est
  • La zone des hauts plateaux – Régions nord-ouest et Ouest
  • La zone forestière à pluviométrie bimodale – Une grande partie des régions du Centre, de l’Est et du Sud.
  • La zone forestière à pluviométrie monomodale – Régions du Sud-ouest, Littoral et une parte de la région du Sud, :
Source : Ambassa-Kiki, 2000

Chaque zone renferme des secteurs d’activités prioritaires et est adossée sur un champ climatique particulier et unique. Le Plan d’Adaptation aux Changements climatiques du Cameroun -PNACC- s’est t’appuyé sur ces zones pour présenter l’état des lieux des changements climatiques au Cameroun, définir une stratégie d’adaptation du Cameroun aux changements climatiques et proposer un plan d’Action de mise en oeuvre de la stratégie d’adaptation au changement climatique. Quelques définitions développées dans le texte comme l’aléa, l’atténuation ou la vulnérabilité qui est le degré selon lequel un système est susceptible, ou se révèle incapable, de faire face aux effets néfastes des changements climatiques, notamment à la variabilité du climat et aux évènements climatiques extrêmes. L’adaptation quant à elle vise à réduire la vulnérabilité des populations et des moyens d’existence aux changements climatiques dû à un aléa qui, lui est un événement naturel susceptible de se produire et dont on s’efforce d’évaluer la probabilité.

De chaque zone agro-écologique se développe des secteurs d’activités propres au milieu de vie rythmée par le climat. Ces secteurs listés sont les suivants :

  • Agriculture
  • Élevage
  • Pêche et aquaculture
  • Foresterie, sylviculture et faune
  • Eau, assainissement et santé
  • Énergie, mines et industries
  • Développement urbain et travaux publics
  • Tourisme
Les zones agro-ecologiques du Cameroun
(C) PNACC. Adaptation : Gilles Tounsi, MSc.

1 Comment

  • BIENG 20 juillet 2023

    EXCELLENT TRAVAIL DE RECHERCHE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Certifications

You cannot copy content of this page / Veuillez saisir ce que vous souhaitez copier.

error: Content is protected !!