Le layer stacking ou l’assemblage des bandes figure dans le processus du traitement d’images

La composition colorée, le « layer stacking » ou encore l’assemblage des bandes lors du traitements d’images en télédétection est un exercice obligatoire avec pour finalité un résultat à atteindre. Cela peut être une carte d’occupation du sol ou tout autre représentation liée à la cartographie. Cependant, toutes les bandes spectrales n’ayant pas le même objectif lors de la collecte par le capteur, il est important de les réunir dans un seul seul fichier pour interroger les valeurs des objets captés. Sentinel 2 et son capteur MSI (MultiSpectral Instrument) propose 13 bandes multispectrales. Les scènes des produits L1C et L2A sont en téléchargement libres dont une, la première bande (Band 1) est à écarter lors des prétraitements comme dans les produits de Landsat 8 et ses capteurs OLI et TIRS.

L’interrogation 8-4-3 sera lue avec les bandes 7-3-2 pour obtenir la composition colorée RGB – Rouge – Vert – Bleu en ayant bien entendu écarter la bande 1 des prétraitements.

Lecture :
– Dans le spectre du Rouge, je sélectionne la bande 7 (NIR/PIR : Proche Infra Rouge),
– Dans le spectre du Vert, je sélectionne la bande 3 (Rouge)
– Dans le bleu, je sélectionne la bande 2 (Vert).

http://www.limko.cm/wp-content/uploads/2021/10/Bandes-Spectrales-Sentinel-2-874x1024.jpghttp://www.limko.cm/wp-content/uploads/2021/10/Bandes-Spectrales-Sentinel-2-150x150.jpgGilles TounsiSIG Géomatiqueblog,cartographie,forêts,Geomatique,Landsat,Sentinel,TeledétectionLe layer stacking ou l'assemblage des bandes figure dans le processus du traitement d'images La composition colorée, le 'layer stacking' ou encore l'assemblage des bandes lors du traitements d'images en télédétection est un exercice obligatoire avec pour finalité un résultat à atteindre. Cela peut être une carte d'occupation du sol...