21 février 2024
Foret Communale Dimako
SIG Géomatique

Les spécialistes de la cartographie, SIG et de la télédétection au service de l’aménagement forestier.

La loi forestière de 1994 au Cameroun organise le domaine forestier national pour gérer durablement les ressources forestières.

L’élaboration d’un plan d’aménagement forestier est le fruit d’une équipe pluridisciplinaire. Le forestier seul ne peut pas faire ce plan. Dans l’équipe, on retrouve le forestier, le géomaticien, l’agronome, l’économiste et bien d’autres professionnels. L’aménagement forestier n’est qu’une sous partie de l’aménagement du territoire. Ce dernier étant la mise en ordre de façon harmonieuse des différentes composantes d’un espace donné. L’aménagement forestier étant la prise en compte d’un certain nombre d’actions dans l’espace et dans le temps de façon à assurer une continuité dans les fonctions attribuées à la forêt.

Dès lors, chaque pays aura sa façon d’aménager ses espaces forestiers. Cet aménagement est adossé à une loi cadre. Au Cameroun, la Loi N°94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la pêche fixe les objectifs généraux de la politique forestière.

Un extrait de cette loi définie les forêts, la faune et la pêcherie selon les articles suivants:

Article 2.-Sont, au sens de la présente loi, considérés comme forêts, les terrains comportant une couverture végétale dans laquelle prédominent les arbres, arbustes et autres espèces susceptibles de fournir des produits autres qu’agricoles.

Article 3.-La faune désigne au sens de la présente loi, l’ensemble des espèces faisant partie de tout écosystème naturel ainsi que toutes les espèces animales ayant été prélevées du milieu naturel à des fins de domestication.

Article 4.-La pêche ou pêcherie désigne, au sens de la présente loi, la capture ou le ramassage des ressources halieutiques ou tout autre activité pouvant conduire à la capture, ou au ramassage desdites ressources, y compris l’aménagement et la mise en valeur des milieux aquatiques, en vue de la protection d’espèces animales par la maîtrise total ou partielle de leur cycle biologique.

Article 5.-Les ressources halieutiques désignent, au sens de la présente loi, les poissons, crustacés, mollusques et les algues issues de la mer, des eaux saumâtres et des eaux douces, y compris les organismes vivant appartenant à des espèces sédentaires dans ce milieu.

L’aménagement forestier est donc d’une importance capitale:

  • Parce qu’il y a beaucoup d’enjeux politiques, sociaux, économiques et culturels qui gravitent autour de la forêt;
  • Parce qu’il faut gérer de façon durable les ressources forestières;
  • Parce que la forêt est menacée par l’exploitation minière, l’exploitation frauduleuse des ressources et par le braconnage.

(1) Les produits forestiers sont essentiellement constitués, au sens de la présente loi, de produits végétaux ligneux et non ligneux, ainsi que des ressources fauniques et halieutiques tirées de la forêt.
(2) certains produits forestiers, tels que l’ébène, l’ivoire, espèces animales ou végétales, médicinales ou présentant un intérêt particulier, sont dits produits spéciaux. La liste desdits produits spéciaux est fixée, selon le cas, par l’administration compétente.
(3) Les modalités d’exploitation des produits spéciaux sont fixées par décret.
(Article 9)

Le domaine forestier national est organisé pour rentabiliser l’espace forestier. Il est composé du Domaine Forestier National et le Domaine Forestier Non-Permanent

L’article 20 ci-dessous énonce la constitution du domaine forestier national
Article 20. -(1) Le domaine forestier national est constitué des domaines forestiers permanent ou non permanent.
(2) Le domaine forestier permanent est constitué de terres définitivement affectées à la forêt et/ou à l’habitat de la faune.
(3) Le domaine forestier non permanent est constitué de terres forestières susceptibles d’être affectées à des utilisations autres que forestières.

Le Domaine Forestier National Camerounais comprend:
Le Domaine Forestier Permanent qui regroupe:

  • Les UFA (Unité Forestière d’Aménagement) ou Concession forestière;
  • Les forêts Communales;
  • Les forêts Domaniales;
  • Les réserves forestières;
  • Les ventes de coupe;

Le Domaine Forestier Non-Permanent comprend:

  • Les forêts communautaires;
  • Les Zones d’habitations;
  • Les Zones agricoles (Plantations);
  • Les ZIC Gestion communautaire;
  • Les forêts des particuliers;

Dans le Domaine Forestier Permanent,
Sont considérées au sens de la présente loi comme forêts domaniales :

  • les aires protégées pour la faune telles que :
    -· les parcs nationaux ;
    -· les réserves de faune ;
    -· les zones d’intérêt cynégétique ;
    -· les game-ranches appartenant à l’Etat ;
    -· les jardins zoologiques appartenant à l’Etat ;
    -· les sanctuaires de faune ;
    -· les zones tampons.
  • Les réserves forestières telles que :
    -· les réserves écologiques intégrales ;
    -· les forêts de production ;
    -· les forêts de protection ;
    -· les forêts de récréation ;
    -· les forêts d’enseignement et de recherche ;
    -· les sanctuaires de flore ;
    -· les jardins botaniques ;
    -· les périmètres de reboisement.

On peut aisément établir la différence entre la forêt domaniale et la réserve forestière. Les forêts des particuliers sont des forêts plantées par des personnes physiques ou morales et assises sur leur domaine acquis conformément à la législation et à la réglementation en vigueur.
Certaines questions reviennent souvent sur la différence qu’on peut faire entre une forêt communautaire et une forêt communale.
Le tableau ci-dessus nous en donne quelques explications.

Le géomaticien, pour travailler dans les espaces forestiers doit comprendre son fonctionnement qui est encadré par la loi. Ce fonctionnement diffère selon qu’on se trouve dans un pays. Si on a compris comment fonctionne l’espace forestier de son pays, apporter son expertise en tant que géomaticien, dans l’espace forestier d’un autre pays sera facilement compréhensible. Dans l’équipe pluridisciplinaire dont fera partie le géomaticien, ce dernier est placé sous l’autorité de l’aménagiste forestier. Un outil de l’aménagement forestier que nous allons voir dans les prochains posts, qui est utile au géomaticien pour la cartographie ou le calcul des superficies des forêts par exemple, est le zonage. Il est donc nécessaire d’apporter aux spécialistes de la cartographie, SIG et de la télédétection des niveaux de connaissances pour une implication efficace dans le processus de l’aménagement forestier.

1 Comment

  • Jean-philippe Betayene 22 janvier 2022

    Merci bien pour cet éclairage…!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Certifications

You cannot copy content of this page / Veuillez saisir ce que vous souhaitez copier.

error: Content is protected !!